SOS – Astuces pour une éducation paisible

Beaucoup de personnes m’ont demandé d’écrire à propos des trucs et astuces que j’utilise pour donner un cadre ou un rythme à Chouchou.

J’expose simplement « mes petits trucs » que j’utilise avec mon enfant. Et toutes les remarques des parents sont les bienvenues pour compléter cet article !

SOS Crises

On m’a dit une fois : « Si tu ne « cadre » pas ton enfant, quelqu’un d’autre s’en chargera et ce sera beaucoup plus difficile à accepter pour ton enfant et pour toi-même. »

Alors même si l’on peut gâter son enfant, pour moi, il est important de veiller à ce que l’enfant ne soit pas « roi ». La vie en société fait que nous avons des règles, des contraintes et des devoirs et cela même pour nos tout-petits !

Je remarque avec Chouchou, que dès lors que je lâche du lest, il peut en profiter pour demander plus et parfois peut même aller jusqu’à faire une crise pour obtenir ce qu’il veut. C’est à ce moment-là que je fais attention de toujours rester linéaire et de ne pas céder au caprice même si cela peut parfois être plus facile.

Chouchou a toujours été compliqué pour manger, et n’étant pas très corpulent, j’insiste toujours pour qu’il mange correctement et finisse son assiette. Et cela  n’est pas facile, pour lui. Alors il m’est arrivé de « lâcher du l’est » et de l’autoriser à regarder une vidéo pour manger plus vite. Autant vous dire que c’était une grave erreur et que redresser ensuite la barre n’a pas été simple. Je peux, maintenant, paraître « strict » car lorsque Chouchou est à table la seule occupation qu’il doit avoir c’est de manger. Dis comme cela, c’est la base… mais l’appliquer dans la vie de tous les jours est moins facile ! Comme tous les autres enfants, Chouchou doit apprendre et comprendre qu’il doit obéir à certaines règles.

La frustration fait partie de son apprentissage et plus tôt il connaîtra ce sentiment, mieux il saura l’appréhender ! Et de même que plus tôt il connaîtra les règles, mieux il les acceptera. Alors oui, comme Chouchou, votre enfant risque de faire plus d’une « crise » : de pleurer en public et de vous mettre mal à l’aise et de faire des scènes pour pas grand-chose… mais lorsque l’on sait que ces choses font partie de son apprentissage, c’est tout de suite beaucoup plus facile de rester ferme, de ne pas céder et d’accepter ce passage.

Un cadre pour mon Chouchou  

Comme beaucoup de parents, j’ai instauré des règles à suivre pour mon Chouchou qui sont entrées dans sa routine. Même si l’on dit que la routine peut être nocive pour un couple, c’est tout le contraire pour l’enfant ! Il est bénéfique pour lui d’être encadré. Mettre « un cadre » à l’enfant ne veut pas dire qu’il faut être sévère avec lui mais simplement qu’il faut instaurer une routine avec certaines règles que l’enfant doit respecter.

La routine : les enfants l’aiment 

Concrètement pour mon Chouchou : la routine qu’on a instaurée est un programme qui se répète tous les jours de la semaine, avec les mêmes rituels.

Chouchou sait qu’avant de sortir quelque part, il doit d’abord ranger ses jouets (s’il est en train de jouer), et passer sur les toilettes. Au début cette règle paraissait difficile à respecter pour Chouchou mais après avoir insisté, cela est entré dans ses habitudes et ne lui demande plus de difficultés !

Même si notre routine évolue avec le temps, pour moi, il est important que l’enfant en ait une :  il a ainsi ses repères.Ses journées sont rythmées par cette routine et toutes les choses qu’il doit faire ou respecter dans ce cadre. Bien sûr les « règles » pour l’enfant sont en fonction de son âge et de ses capacités. Le cadre sert à le rassurer :  grâce à cela, il sait déjà de bon matin de quoi sera fait sa journée.

Suivre le rythme de son enfant

Chouchou ne fait plus la sieste depuis longtemps, et j’ai donc toute la journée pour prévoir des activités. Mais tous les jours, à la même heure je prévois tout de même un temps calme d’au moins 2 h. Pendant ce temps calme, Chouchou lit des livres et joue seul. Chouchou en a pris l’habitude et en ressent le besoin. Il apprécie son temps de repos et moi aussi ! 😉

N’en demandez pas trop à votre enfant : préservez-le. Prévoyez des activités mais pas trop pour ne pas le fatiguer plus que nécessaire. Si votre enfant a besoin d’une sieste hebdomadaire, ne la sautez pas, comme cela vous éviterez sûrement des « crises » d’énervement ou de fatigue.

Pour le couchage !

Chouchou se couche assez tôt, et pour cause il a arrêté de faire la sieste à 16 mois ! Donc il est nécessaire qu’il récupère bien la nuit.

À 19h30, c’est donc l’heure fatidique pour Chouchou. Depuis qu’il est tout petit, nous avons instauré un rituel du coucher, avec un livre, des petits mots doux, la veilleuse… Et même si ce rituel a évolué au fil du temps, avec le passage au lit de grand ou la peur du noir, les bases restent les mêmes. Quelles que soient les circonstances, nous répétons tous les soirs le même rituel de couchage avec Chouchou.

Au début cela peut être difficile d’installer un rituel avec votre enfant, on le pose dans son lit sans plus de cérémonies… oui mais lorsque votre enfant est trop excité ou s’il dort dans un endroit inhabituel, c’est à ce moment-là que le rituel est primordial.

Aujourd’hui, lorsque j’annonce « l’heure du dodo », Chouchou sait exactement ce qui va se passer ensuite. Et cela le prépare à aller se coucher sans difficultés. Ce qui est important dans le rituel, ce n’est pas forcément ce que vous y faites mais plutôt le fait qu’il soit répété tous les jours. Quand commencer ? Dès que votre enfant naît, et/ou n’importe quand après.

A tous les parents : partagez-nous vos astuces pour une éducation paisible ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *