TEMOIGNAGE – « Nous sommes en essai-bébé depuis 1 an»

Maéva, 27 ans, est en couple depuis 9 ans avec son amoureux. Jusque-là tout va bien, mais Maéva approche de l’âge critique ou « il faut » avoir un enfant. Seulement voila : elle fait face à quelques difficultés dans ce périple de la fertilité et tomber enceinte se révèle moins facile qu’elle ne l’aurait cru. Voici son témoignage : 

Voilà la 27 ème bougie ajoutée sur le gâteau d’anniversaire.

Voilà bientôt la 9 ème année en couple avec mon chéri qui arrive à grand pas.

Voilà que toutes les conditions sont enfin réunies pour que l’on puisse créer notre famille.

Et voila, cela fait déjà un an que nous sommes en « essai bébé ».

Bien sûr que nous voulons fonder une famille et que nous y pensons souvent (même parfois trop souvent), bien sûr qu’on s’active pour que cela arrive et le plus rapidement possible. Mais il semble que l’intégralité de nos familles a décidé de nous mettre une pression supplémentaire. Ils nous demandent tous, sans exceptions (parents, beau-parents, grand-parents) :

« Alors c’est pour quand que vous nous faites un petit ? », « Les enfants faudrait vous dépêcher, parce que papi et moi nous ne sommes plus là pour longtemps », « bon c’est pour quand le minot, je me vois vraiment bien grand père », « tu n’es toujours pas enceinte ? », « quand les petits enfants seront là je leur ferai faire ça et ça et ça ».

STOOOOOOP !

On dirait qu’ils ne sont jamais passés par là avant nous. Leur empressement est touchant mais étouffant. C’est déjà tellement compliqué pour nous. On est tiraillés entre le désir d’avoir enfin ce petit « être » à nous, cette famille en devenir, cette bonne nouvelle à annoncer à tout le monde et d’un autre côté par cette frustration de ne rien voir arriver. Cette jalousie de voir les copines et les copines des copines tomber enceintes les unes après les autres et de rester sur le carreau.

Rien.

Et comme si ce n’était déjà pas assez compliqué, nous avons une contrainte supplémentaire : Une maladie qui touche mon amoureux depuis un peu plus d’un an. Elle fait planer au-dessus de nos têtes, comme une épée de Damoclès, la menace d’un traitement au nom proche d’un gros mot : immunosuppresseurs. Ce foutu traitement sera probablement pris dans les mois qui viennent, car tous les traitements précédents ont été des échecs. Le problème c’est que ce traitement interdit la possibilité d’une grossesse car beaucoup trop risquée pour un futur fœtus.

Alors on y travaille mais cette « pression sociale » et cette maladie, commencent à devenir dur à supporter psychologiquement. Chaque mois est une nouvelle déception. Pour lui comme pour moi.

Alors on trouve des solutions annexes, on prend notre mal en patience, devant les copines et les autres on fait de notre mieux pour garder la face. Rester toujours positifs et donner le change…

« Si ça ne vient pas, c’est que ce n’est pas le bon moment » ou alors « on ne se prend pas trop la tête. On verra bien quand ça arrivera ! », « Un bébé ? Non pas pour tout de suite on est jeunes (rire gêné) ».

BULLSHIT ! Quand je dis ça, c’est comme si je me voyais de l’extérieur et j’ai juste envie de hurler « Tu n’es qu’une sale menteuse !! Tu crèves d’envie de voir ton ventre s’arrondir ! »

Et les prises de tête prennent le pas sur le couple. Les reproches s’installent doucement mais sûrement sans prévenir.. .

« Je ne t’en veux pas, je t’aime, mais c’est vrai que ça me pèse », « J’ai la sensation que tu ne me désires plus », « Est-ce-que tu as vraiment envie de cet enfant ? »

Et petit à petit chaque sujet devient sensible. Et chaque fois qu’il me voit complètement gaga devant un bout de chou, il a le cœur qui se déchire en deux et la culpabilité de ne pas me donner un enfant dégueule tout autour de lui. Il se dit qu’il me rend malheureuse et que je vais partir et il s’excuse de ne pas y arriver. Et plus il s’excuse et moins ça vient.

C’est un foutu cercle vicieux qui j’espère s’arrêtera vite de tourner et nous laissera aussi à nous notre petite part de chance et de bonheur. Je ne désespère pas, la vie est belle et pleine de surprises, espérons qu’elle en ait une en particulier pour moi.

Alors oui, cet anniversaire-là j’aimerais ne plus avoir à le fêter, 1 an d’essai bébé je pense que c’est suffisant. Alors une dernière fois je lève mon verre en espérant que l’année prochaine à la même période je vivrai tout autre chose et que je pourrai encore lever mon verre mais sans alcool cette fois-ci !

Et vous ? Votre désir d’enfant ?

Vous souhaitez partager une de vos expériences, contactez-moi pour déposer votre témoignage sur le blog !  JustineTime

One Reply to “TEMOIGNAGE – « Nous sommes en essai-bébé depuis 1 an»”

  1. Merci Maéva pour ce beau témoignage ! Tomber enceinte relève parfois de l’exploit (et je sais de quoi je parle ;)) Bon courage pour la suite et ne perds pas espoirs, 2018 aura son lot de surprise pour toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *