La Maman PARFAITE et moi

La Maman parfaite est très bien organisée, elle arrive à faire le ménage tout en faisant la cuisine pendant que ses enfants jouent sagement dans le salon.

La Maman parfaite c’est celle qui sait se faire respecter d’un regard, ses enfants lui obéissent et ne disent pas « mais » quand elle leur demande de mettre la table.

La Maman parfaite c’est aussi celle qui fait patiemment les devoirs avec ses enfants et qui leur prépare des activités de folie: poterie, peinture et jeux inventifs…

La Maman parfaite, ce n’est pas moi… La Maman parfaite, elle n’existe pas.

Avant d’être maman, j’avais un tas d’idées sur le comportement à adopter avec mes enfants. J’avais une idée assez précise de la mère que je voulais être. Celle qui pour moi était la mère parfaite, devait: aimer ses enfants tout en étant ferme avec eux afin de leur donner une bonne éducation, savoir se faire respecter tout en étant douce et présente, se montrer aimante tout en apprenant à ses enfants les valeurs de la vie, et puis, bien entendu: gérer sa maison, sa cuisine et son linge (et peut être même faire tout ça en travaillant).

Cette maman, ce n’est pas moi, je n’arrive pas à tout gérer en même temps (même si je suis une femme…) et je ne pense pas qu’un jour je pourrai être elle. Et pourtant je tente de lui ressembler et j’aspire à être une bonne mère pour mes enfants.

Il y a des jours où je veux être la meilleure maman du monde et malgré tous mes efforts pour être performante, je suis coupée dans mon élan, fatiguée de ne pas faire ce que je voudrais faire et de ne pas être telle que je le voudrais.

Puis au fur et à mesure de ma réflexion sur mes enfants et ma vie de maman, j’ai décidé d’arrêter d’être cette personne que je ne suis pas. J’aspire toujours à être une bonne maman, mais je ne peux pas ressembler à cette mère parfaite qui n’existe pas ! Encore une fois, on peut avoir des exemples sur les réseaux sociaux (Profite de la vie que l’on te donne) ou autres, de mamans parfaites, et encore une fois ce n’est pas la vérité. Ce que nous voulons atteindre est hors d’atteinte. Tout simplement parce que la maman parfaite n’existe pas, elle n’est pas humaine ! Nous, nous sommes entiers et humains, et avons nos qualités comme nos défauts. Nos enfants ne sont pas dupes, ils nous voient tels que nous sommes: avec nos qualités mais aussi avec nos défauts. Je ne veux pas être la mère parfaite mais je veux être moi-même avec mes enfants. Une maman qui les aime pour ce qu’ils sont, en étant à leurs côtés quoi qu’il arrive. En leur apprenant que la vie ce n’est pas le monde des bisounours, mais que celle-ci est souvent injuste et peut se montrer cruelle. Être entier avec eux, c’est aussi les préparer à vivre, leur inculquer des valeurs et leur montrer comment nous réagissons face à la maladie, face à la perte d’un être aimé, face à une injustice…

Je ne veux pas essayer d’être une mère que je ne peux pas être, je veux être la maman que je suis. Et tant pis si mon fils n’est pas tiré à quatre épingles, que ma maison n’est pas nickel et qu’il n’y a pas de gâteaux en train de cuire dans le four. Je profite de ce que j’ai, et je fais avec les moyens que j’ai. Je baisse mes exigences envers moi-même en tant que maman. Je ne suis plus focalisée sur moi-même et mon image de maman mais sur la réalité et ce que je peux apporter à mes enfants. Je fais de mon mieux et j’essaie de prendre le meilleur de moi-même tout en sachant qu’il y aura des jours où je serai la super maman que j’ai toujours rêvée d’être et qu’il y aura des jours où je serai juste une maman débordée.

« Commence par faire le nécessaire, puis fais ce qu’il est possible de faire et tu réaliseras l’impossible sans t’en apercevoir ».

2 Replies to “La Maman PARFAITE et moi

  1. Dure bataille que celle que l’on mène quand on essaie d’atteindre la perfection en tant que maman, mais aussi en tant que femme…
    En tant que perfectionniste, c’est quelque chose que j’apprends aussi à faire : accepter ses petits défauts, ses imperfections (avec humour !), accepter que je ne suis qu’humaine et que je ne peux pas tout faire !
    Merci JustineTime pour ce bon rappel !

    1. Merci Sarah pour ton commentaire et ton partage ! Je pense que l’humour peut beaucoup nous aider dans ces situations, la perfection n’existe pas alors soyons nous-même: c’est ce qu’il y a de mieux à faire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *