La liste de mes envies vs La liste de mes besoins

Prendre soin de moi en ayant une bonne alimentation a toujours été quelque chose d’important pour me sentir bien dans mon corps et bien dans ma tête. Mais ça n’a pas toujours été quelque chose de facile!

Lorsque nous ne sommes pas bien dans notre peau, cela peut influencer toute notre vie. On se focalise soudain sur ce « problème », que ce soit un mal de dos lancinant ou quelques kilos en trop. Et on en vient à ne plus être bien dans nos têtes! Parfois les solutions sont toutes simples pour se sentir mieux, mais nous les ignorons ou ne voulons pas toujours les écouter…

Et pourtant, les solutions sont à notre portée, par exemple pour moi, une des solutions était de manger plus sainement! Et même si on nous bassine avec les « manger 5 fruits et légumes par jours », « À consommer avec modération », « manger, bouger », on ne l’applique pas vraiment dans nos vies. Jusqu’à ce qu’on arrive à un point ou notre raison doit prendre le dessus pour contrôler notre corps pour que nous puissions mieux vivre avec.

Depuis toujours, la nourriture a une place spéciale à mes yeux. Autant le dire, je suis très gourmande et je pouvais facilement faire le yoyo au niveau de mon poids et du coup me sentir mal dans ma peau. Tout ce que je fais ou mange influence ma capacité à me sentir bien dans mon corps!

Alors pour me sentir mieux dans ma peau, il a d’abord fallut que je me sente mieux dans ma tête. En changeant mon rapport à la nourriture et en analysant pourquoi j’avais ce rapport spécial. Parfois on s’en sert de consolation, de défouloir ou de moyen pour briser l’ennui. Et malheureusement j’ai remarqué que les régimes ou les changements de vies ne changent que momentanément nos habitudes alimentaires et nos « pulsions».

« On ne vit pas pour manger, on mange pour vivre ! « 

C’est lorsque j’ai commencé à écouter mon corps et à vouloir prendre soin de moi, que j’ai commencé à me sentir mieux. Je me suis mise à vraiment « écouter mon corps »: au lieu de me diriger vers le frigo, parce que je m’ennuyais, ou parce que j’avais un coup de mou, je me posais les questions : « Est-ce que tu as réellement faim ? C’est de la gourmandise ou de la faim ?». Et simplement en me posant les bonnes questions lorsque ces habitudes alimentaires revenaient, j’ai commencé à les changer. Puis ce qui était, au tout début, difficile est devenu évident. Et aujourd’hui je me sens mieux dans ma peau: je ne me laisse plus entraîner, je prends le contrôle afin de me sentir mieux et plus équilibrée. Ce ne sont plus mes envies qui me dirigent mais plutôt mes besoins.

« Pour jouir véritablement de ce qu’on possède, il faut être sain de corps et d’esprit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *